Merci pour cette édition anniversaire ! Vous avez été plus de 20 000 visiteurs à venir au salon.  

Menu

Portrait : « Métiers d’art à l’échelle européenne »


Sara DARIO
– Céramiste –
ITALIE

Quelle est votre formation et votre parcours ?

J’ai fait des études classiques à l’école supérieure d’art de Venise (Italie), puis à l’école de sculpture de l’Académie des Beaux-Arts de Carrare (Italie). J’ai ensuite fait une formation de photographie et de sérigraphie à l’Académie des Beaux-Arts de Munich (Allemagne) lors d’un échange Erasmus. 
Pendant mes études, je voulais fusionner la photographie et la sculpture, j’ai ainsi fait beaucoup d’expérimentations avec différents matériaux.
À la fin de mes études, j’ai trouvé la solution en suivant un cours de céramique à Montelupo Fiorentino. C’était une formation classique qui m’a permis d’apprendre les règles de base de la céramique.
C’est ensuite grâce à des recherches personnelles que j’ai abouti à la confection de techniques de sérigraphie sur la céramique, le grès et finalement la porcelaine.

 

Comment définiriez-vous votre démarche artistique ? Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Ma démarche artistique est intimement liée à l’expérimentation. Je suis toujours à la recherche de nouvelles formes et de nouvelles photos, c’est très important pour mon épanouissement professionnel.
Mes inspirations sont variées, en ce moment, c’est la nature.
Les photos que j’utilise sont prises dans la nature, ce sont des feuilles, des fleurs et des arbres, tandis que les formes données à la porcelaine sont d’inspiration organique.

 

Quels sont les techniques et savoir-faire que vous utilisez dans votre travail ? 

La technique que j’utilise est la « Photo-Silk screen », impression de photos en sérigraphie, qui est la production de sérigraphies à partir de photographies. J’imprime en couleurs à haute température directement sur la porcelaine brute. Grâce à cette technique, je peux couper, déconstruire, reconstruire et modeler mes images pour créer mes photo-sculptures et mes installations. Dans certains cas, grâce à la transparence de la porcelaine, elles s’illuminent. Dans mon processus de création, la photographie fait autant partie intégrante de mon art que la forme en elle-même.

C’est la première fois que vous exposez au salon résonance[s]. Comment avez-vous connu le salon ? Quels sont les enjeux pour vous de venir exposer en France ? À Strasbourg ?

C’est la première fois que j’expose à Strasbourg au salon résonance[s], mais pas la première fois en France.
Je connais le salon grâce à une amie, qui est aussi céramiste.
J’ai fais plusieurs salon de céramique en Allemagne, en Autriche et en France, notamment à Lyon.
J’espère trouver à Strasbourg de nouveaux clients et de nouveaux contacts.

Propos traduits de l’anglais au français

En savoir plus sur Sara DARIO