L’édition 2021 se déroulera sur 5 jours au lieu de 4 habituellement. Rendez-vous du jeudi 11 au lundi 15 novembre. 

Menu

« La poésie du papier »

Quels sont vos formations et parcours ?

J’ai un diplôme d’ingénieur en physique. C’est en cherchant une voie qui correspondait mieux à mes attentes de vie que j’ai eu l’occasion en 2004 de démarrer mon activité artisanale. Je me suis formé au fil des années en côtoyant l’univers des métiers d’art, notamment par le biais des Ateliers d’Art de France.

La sculpture sur papier est peu connue du public. Pourriez-vous en expliquer les procédés et techniques ?

Il y a sûrement plusieurs façon d’aborder la sculpture sur papier. Personnellement, je reste centré sur des techniques de froissage et de compression. La feuille de départ peut être pliée tel un modèle d’origami. Elle peut être collée et coupée, tel un patron en couture. Ce peut être aussi une forme géométrique de base (triangle, carré, pentagone…). Dans un second temps, intervient le fait de froisser et compresser la feuille. En général, je l’humidifie de façon à la rendre plus souple et plus facile à travailler. Le froissage est soit aléatoire, soit directionnel ou sinon architecturé et complexe.

Comme définiriez-vous votre démarche artistique ? Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je me définis plus artisan d’art qu’artiste. Une partie de mon travail est dédiée à des collections de luminaires et petits objets articulés autour de thèmes (Aquatiques, Minérales, Clochettes…). Une autre partie se rapproche plus de la sculpture inspirée des arbres. J’habite depuis 15 ans dans mon atelier en pleine campagne provençale. Par la force des choses, la nature et le calme qui m’entourent participent à mon approche.

Pourquoi avez-vous choisi de vous tourner vers la scuplture sur papier pour votre travail de création ?

C’est un concours de circonstances qui m’a amené au papier. Une amie m’a formé aux techniques de froissage du papier, domaine tout particulier de l’origami.

Quels sont les techniques et savoir-faire que vous utilisez dans votre travail ?

Les techniques que j’utilise se regroupent sous l’appellation «froissage de papier». Le froissage amène des objets au rendu végétal et organique. Il a un potentiel inouï d’explorations de formes possibles. J’ai aussi des bases de ferronnerie, ce qui me permet de réaliser les ossatures métalliques de mes pièces.

 

En savoir plus sur Charlot & Cie