Portraits de createurs 2018

< Retour

 

MIHO NAKATANI

CRÉATRICE DE BIJOUX

 

Miho Nakatani photo BD

Origine : Kyoto, Japon

Atelier : Strasbourg, France

Son site : www.mihonakatani.fr

    

 

>>> Pourquoi avez-vous choisi de vous installer en France pour exercer votre métier ?

J'ai été touchée par la tradition française de haute joaillerie. J’ai senti que cette culture traditionnelle est bien vivante en France, qu'elle s'appuie sur une très haute qualité de réalisation. Pour créer mes bijoux uniques, je voulais travailler ensemble, avec les Français. J'ai développé ma technique et mon esthétique en travaillant à l'atelier glyptique chez Cartier à Paris.

 

Miho Nakatani 2 BD>>> Quelles sont les techniques et savoir-faire japonais que vous utilisez dans votre travail ?

L’art de la patine de métaux précieux, combinée à des techniques de gravure, d'emboutissage et d'incrustation de métal. Je les utilise selon mon inspiration. Souvent mes bijoux sont composés de plusieurs alliages quasiment inconnus en dehors du Japon, particulièrement adaptés aux techniques de patine, et sculptés à la main. 

Il y a en particulier le Shakudō  « 赤銅  » , un alliage à base de cuivre incluant de l’or et une variété d’autres métaux, qui prend une patine noir-pourpré d'apparence laquée. J'utilise aussi le  Shibuichi  « 四分一» , un alliage d'argent fin, de cuivre et d'or qui se patine dans une variété de subtiles combinaisons de bleu, de vert et de gris argenté. Ces alliages sont très populaires au Japon en bijouterie traditionnelle haut de gamme.  

Miho Nakatani 5

>>> Quelles sont les inspirations japonaises dans vos créations ?

Mes inspirations sont les motifs saisonniers. La patine qui se bonifie avec le temps donne à chaque bijou une personnalité unique. 

J’ai travaillé au Japon pour des objets traditionnels tels que gardes d'épée de samouraï ("tsuba") et ceinture de kimono ("obidomé"), ils restent la base de mon inspiration. Je fabrique encore des objets japonais traditionnels (ceinture de kimono, épingle à chignon, etc), ainsi que leurs adaptations aux usages occidentaux (bagues, broches, etc), mais surtout beaucoup de créations originales. 

 

 

>>> Comment associez-vous la culture et les savoir-faire français et japonais dans votre travail ?

J'essaie de combiner l’élégance française et la modestie japonaise. La beauté japonaise est discrète, la beauté française exprime chaque individualité avec force, et j'essaie dans mes créations franco-japonaises d'exprimer le charme discret de chaque personnalité. Pour moi c’est cela l'élégance.

Autant l'épi de blé se dresse bien droit, autant l'épi de riz est recourbé. On dit au Japon que «  La beauté, c'est l'humilité de l'épi de riz recourbé  » . 

Et mon prénom, Miho, signifie  « bel épi (de riz) » . C'est pourquoi je poinçonne sur tous mes bijoux un épi de riz, qui représente cette beauté humble et l'expression de l'élégance.

A travers mes bijoux franco-japonais je montre l'esprit du Japon aux Français, mais aussi l'esprit français aux Japonais.

Miho Nakatani 4 BDMiho Nakatani 3Miho Nakatani 1